7 vies ?

dsc_8656-1

A 0h00, je naissais dans la chambre de jeune fille de ma mère à Hussein Dey, dans la banlieue d’Alger.  A 8 ans c’était la guerre, à 13 ans je quittais l’école pour toujours.  A 16 je m’accrochais au bastingage du bateau qui m’emportait.  A 17 ans j’étais ouvrière dans un labo photo à Nice. A 18 j’habitais Villeneuve sur Lot et je pointais.  A 19 j’arrivais à Paris.  A 21 je me mariais.  A 24 je repartais pour Alger.  A 25 j’arrivai en Suisse.  A 28 je me( re) mariais.  A  30  j’avais un bébé.  A  35  j’écrivais pour des journaux.  A  36  j’étais animatrice radio.  A  38  je « rentrais » en politique.  A  40  j’étais juge.  A  45  j’étais municipale et à  50  députée et aujourd’hui … Je suis fatiguée.

A 0h00, je pleurais.  A 8 et 13  aussi et à 16  je n’avais pas encore arrêté.  A 17  je bossais.  A  18  je me perdais.  A  19  je découvrais et à  21  je rêvais.  A  24  je sombrais à 25 j’espérais.  A 28 je revivais et à 30 je renaissais.  A 35 je souriais et à 36 je riais.  A 38 j’y croyais à 40 je comprenais.  A  45  je faisais et à  50  je me battais.  Et aujourd’hui … Je suis fatiguée.

A0h00 j’ai reçu.  A 0h01 j’ai donné.  A 8  je me cachais.  A 13  je désespérais.  A 16  je suis morte.  A 17  je me relevais.  A  30  je revivais.  A  38  j’étais debout et j’avançais.

Et tout ce temps là …  J’aimais.

J’ai aimé follement, tendrement, désespérément, heureusement, tristement, joyeusement, jalousement, généreusement, absolument, égoïstement, passionnément … Et maintenant, je suis fatiguée.

Publicités

16 réflexions au sujet de « 7 vies ? »

  1. C’est superbe ! cette photo, ce texte et tous ces chiffres qui donnent le tournis …
    être fatigué… Ce n’est pas à vie.
    Il faut croire 😉

  2. Tu aimais.
    Dans la fatigue n’est-ce pas le fait d’aimer qui t’a donné des forces dans tous les tic-tac de ta vie ?
    A 14H50, je t’embrasse.

  3. Et c’est le verbe « aimer » que vous déclinez, verbe assourdissant, épuisant, passionnant, généreux, gourmand, voluptueux, intransigeant, aveuglant, énergisant et tant et tant encore… ah oui j’oubiais « nourrissant ».. la fatigue ça passe, ça se dépose, c’est rien ou si peu.
    Belle journée
    Frederique

  4. Je pense que nous avons sensiblement le même âge. Pendant très longtemps, j’ai jugé que la chose la plus importante de ma vie était l’amour. J’ai écrit et dit beaucoup de « je t’aime », j’ai connu la passion, été heureuse puis affreusement déçue, désespérée… Aujourd’hui, je suis enfin apaisée et j’ai le sentiment que pendant toutes ces années je me suis regardée vivre, aimer ; que le « vrai » amour, c’est maintenant seulement que je suis capable de l’éprouver, pleinement, sans en attendre rien en retour… Troublante relecture d’une vie qui fut très agitée !
    Je ne regrette rien ; mais je me demande si ce n’est pas l’époque où nous avons été jeunes qui a induit cette soif d’expériences en tous genres : on se sentait tellement libres et tout semblait possible à cette époque… Amicalement à vous.

  5. @ Archie : Les dents ça va, mais je mords de moins en moins. Et comme le dit Antiblues, un peu de retour ne ferait pas de mal… Allez : Haut les coeurs, y’a encore de l’ouvrage !!

  6. @ M : J’ai bien pensé à vous aujourd’hui. J’ai fais du jardin avec Giulia, nous avons soigné les têtards, j’ai assisté à son cours de danse … Et la fatigue s’est éloignée un moment… Merci !

  7. @ Blog-trotter : Belle vie ? On peut dire ça. Pleine c’est sûr. Enviée ? … Votre com me fait réfléchir. C’est une manière de voir les choses. Positive en tous cas. Je me suis « choutée » trop longtemps à l’adrénaline et quelque fois le lac me semble bien plat. Mais pas de quoi se plaindre. Juste quelques moments creux où une grande fatigue me fait des croches pieds et hop, je me casse la gueule. Et puis, un bon coup de pied au c.. et je refais surface ! La vie quoi …

  8. Et elle n’est pas terminée, cette aventure, je crois. Puisque, même fatiguée, tu avances, tu avances, tu continues d’avancer.
    Alors laissons les bilans de côté, et prenons la vie comme cela doit : avec les dents.
    Les dents pour écrire, les dents pour sourire, les dents pour mordre.

    …et je suis sûr que tu as les dents pour ça 🙂

  9. L’amour fatigue, je le dis tout le temps à mon homme 😉
    Blague à part, je partage l’avis de BT : belle vie, bien remplie, riche à plus d’un titre. Je retiendrai cette diversité et le sourire de votre adorable petite fille, plutôt que la fatigue, si vous le permettez.
    Je vous souhaite de vous réveiller demain bien reposée. Et prête à remplir encore vos poches de petits cailloux et autres perles…

  10. Et pendant tout ce temps tu aimais.
    Moi aussi pendant tout ce temps j’aimais.
    Et moi aussi je suis fatiguée.
    Quand est-ce qu’on part en vacances toutes les deux ??
    Je t’embrasse, dors bien.

  11. @ Antiblues: A l’heure des bilans, je crois qu’on a tous un peu le sentiment d’avoir plus donné que reçu. Je ne sais pas. Peut-être que je n’ai pas su recevoir ce qui m’était donné. En tous cas, en politique, mieux vaut ne rien attendre en retour, ça j’en suis sûre et heureusement, je n’attendais rien.

  12. Peut-être qu’on ne t’a pas assez donné et que toi tu es fatiguée d’avoir tellement offert sans retour?…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s